De la pluie et du beau temps

Blog de silvyn. Promoteur de logiciels libres depuis 2004.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

JessyInk et Inkscape pour vos présentations

J'ai mis en ligne mon support de présentation de la dernière réunion asso-lariche. Celui-ci a été réalisé avec Inkscape et l'extension JessyInk.

logo-jessyink.jpg

JessyInk, je n'avais pas eu le temps de jouer avec, lorsque je l'évoquais au moment de sa sortie en version 1. En juin j'avais pu commencer un modèle de présentation pour asso-lariche. Je l'ai d'ailleurs repris et utilisé hier soir.

Et c'est en préparant la rédaction du billet sur asso-lariche que j'ai eu l'heureuse surprise d'apprendre qu'une nouvelle version était sortie le 20 septembre (1.3.1) !

Pour ceux qui découvre JessyInk, vous apprendrez que c'est une extension pour Inkscape, qui insère du code JavaScript dans une image SVG, afin d'utiliser les calques comme diapositive de la présentation.
Parmis les fonctionnalités, on notera des effets de transition, une feuille d'index (miniature des pages), et du texte automatique comme la numérotation des diapositives ou le nombre de diapositives.

La grande nouveauté introduite avec la version 1.3.0 puis la version corrective 1.3.1, c'est la possibilité de dessiner directement sur vos diapositives (drawing mode), avec différentes couleurs, pendant votre présentation (avec votre navigateur web respectueux des standards).
Vous pouvez également personnaliser les raccourcis clavier pour contrôler votre présentation.
On peut également jouer sur la vue, lors de la conception du document, avec la possibilité de créer des zones à mettre en premier plan (les views).

Capture écran des raccourcis clavier pour le contrôle et du mode drawing :

jessyink-key bindings

jessyink-drawing-mode

Enfin, pour terminer sur cette présentation générale, vous pouvez exporter votre SVG en deux formats ZIP : soit en PNG, soit en PDF, avec une image/page pour chaque calque. Nous verrons plus tard que nous pourrons alors utiliser un programme comme pdftk pour fusionner notre document.

Je parle, mais voyons à présent comment installer l'extension sur votre système Gnu/Linux.

En premier lieu, allez sur la page du projet, et récupérez l'archive.
Il faudra alors copier l'ensemble des fichiers du répertoire inkscapeExtensions dans le répertoire suivant (en root) :

/usr/share/inkscape/extensions

Ensuite, modifiez les permissions sur certains fichiers de l'extension :

# cd /usr/share/inkscape/extensions/
# chmod 755 jessy*py
# chmod 755 jessyInk.js
# chmod 644 jessy*inx

Voilà, théoriquement vous avez un nouveau sous-menu de disponible sous Inkscape (Extensions > JessyInk).

jessyink-update

J'arrête mon billet pour aujourd'hui. Si j'ai le temps, j'en ferai un autre sur la mise en application. Il sera plutôt publié sur mon nouvel espace dédié à Inkscape. En attendant, je vous rappel que vous pouvez regardez l'épisode 86 d'heathenx.

ODT

Article modifié le samedi 14 novembre 2009, 14:49

Sylvain Naudin

Auteur: Sylvain Naudin

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Shnoulle Shnoulle ·  13 novembre 2009, 12:15

Une pitite question, quels sont les js que tu as implémentez dans le SVG ?

De mon coté , j'ai ouvert la source dans FF3.5, ca avancait au clic sans soucis, y a t'il d'autres animations ?

Merci

Silvyn! Silvyn! ·  13 novembre 2009, 12:37

Alors c'est l'extension qui insère le code js. Je n'ai donc rien fait de particulier.
Pour la présentation asso-lariche, je n'ai pas fait spécialement d'animation. De mémoire il y a juste la première diapositive qui a un fade in (ou out je ne sais plus).
Par contre, tu as les raccourcis claviers qui fonctionnent :
i : pour afficher l'index
d (ou D à vérifier) : pour le mode dessin.
Etc.. (cf capture écran)
Slts

no attachment



Voir aussi

Screencast facile avec Gnome3

Dans la lancée de mon précédent billet, voici un rapide screencast enregistré sous Fedora 15 et Gnome Shell. Raccourci clavier pour lancer/arrêter l'enregistrement de la vidéo : CTRL+ALT+Shift+R...

Lire la suite

ODT

Test rapide de Focuswriter, un éditeur de texte light

J'ai vu passer l'autre jour la dépêche chez DLFP à propos du logiciel multi-plateforme FocusWriter. Curieux de voir et ayant pratiqué un peu PyRoom, j'ai testé FocusWriter sous Ubuntu 10.10 avec le...

Lire la suite

ODT